Silence … On tourne, Un marivaudage musical

silence-tourne

L’histoire est universelle : la naissance d’un amour entre un homme et une femme. L’un cherche à gravir les échelons pour accéder à la célébrité tandis que l’autre est déjà au sommet de sa carrière. Une intrigue sentimentale que chacun pourrait retrouver dans les œuvres de Molière ou de Marivaux, tant la passion amoureuse est au cœur de l’intrigue. Or nous sommes en Egypte au XXIe siècle. Les frontières entre le cinéma, le théâtre et la comédie musicale sont extrêmement poreuses tout au long de Silence…on tourne, long-métrage franco-égyptien de Youssef Chahine.

Interview biographie de Youssef Chahine – Archive INA

Chaque personnage est un archétype du répertoire dramatique  : la femme esseulée prête à donner une seconde chance à son cœur, le séducteur hypocrite, la mère imposante… Entre manigances et conflits de génération, ce drame ne manque pas d’humour. Des stratagèmes sont élaborés afin de mettre en échec ou favoriser l’amour et les masques tombent : de nombreuses scènes sont dignes de figurer dans un vaudeville (on pense au couple se dissimulant dans le placard ou à la scène finale qui réunit tous les protagonistes afin que les vérités éclatent au grand jour). Une sensation de vitalité transparaît constamment, les situations et les changements de décor s’enchaînent à un rythme effréné. Loin d’être au second-plan, la musique est omniprésente, propice aux songes et aux extravagances. Le réalisateur propose à la chanteuse tunisienne Latifa Arfaoui un premier rôle de cantatrice impertinente. Les discussions fusent, les émotions sont démultipliées, mais personne ne s’accorde un instant de silence. La caméra continue de tourner.

Film Hors-Compétition, Programme Chantez! Dansez!
Silence … On tourne
Youssef Chahine
Egypte
2001
Fiction 102′